Le look Oréo, le fléau des épreuves club…

Re-bonjour !

Si il y a bien quelque chose qui me dérange sur les terrains de concours aujourd’hui, c’est cette addiction au noir et blanc. Cette sorte de culte à la traditionnelle veste noire toujours vingt fois trop grande (par ailleurs, quelle que soit sa couleur, une veste trop grande c’est jamais très glam’) et au tapis blanc qui transforme notre poney en bonhomme de neige ou en panda, au choix. Par contre, j’aime bien les poneys gris avec un joli tapis blanc, ça peut être trèèès sympa. … Lire la suite